Adopter un chien

Adopter un chien et lui donner une nouvelle chance

Chaque année quelques milliers de chiens sont abandonnés en Belgique. Les raisons invoquées ne justifient que très rarement un abandon: déménagement, manque de temps, changement de vie, allergie "foudroyante", ... Rares sont finalement les personnes qui assument leurs responsabilités. 

Souvent ces personnes ont choisi le chiot sur un coup de tête, se sont peu ou pas impliquées dans l’éducation de leur chien et n’ont pas pris la peine de comprendre ses besoins et ses codes sociaux. Et un jour, elles ne supportent plus les bêtises qui les faisaient rire au début. Elles sont agacés par les  aboiements intempestifs, les destructions matérielles, les plaintes récurrentes des voisins. Et pourtant ces personnes sont, la plupart du temps, responsables de ces comportements indésirables. Par ignorance, par facilité, par négligence, par manque  de temps. Parfois, c’est l’arrivée d’un enfant ou une séparation qui bouleverse une organisation systémique au sein de laquelle, tout à coup, le chien n’a plus sa place. Lorsque le chien devient trop vieux et demande plus de soins, il se retrouve parfois menacé d'abandon.

Tout comme pour le choix d’un chiot, l’adoption un chien doit être un acte mûrement réfléchi. Pour éviter que ce beau projet ne tourne au cauchemar, nous vous invitons à bien  réfléchir aux quelques conseils qui vont suivre :

  • Toutes les personnes vivant sous le même toit doivent être en accord avec le projet d'adoption ;
  • Assurez-vous que vous avez suffisamment de temps à lui consacrer, à court, moyen et long terme ;
  • Si vous êtes absent de 6 à 18h et, ce, 5 jours par semaine, vous courez à l'échec;
  • N’adoptez jamais un chien si vous possédez déjà un chien « difficile » ou un chien qui présente des comportements indésirables, car vous risquez de multiplier les problèmes par 2.
  • Décidez de la taille et du type de chien recherché (sportif, calme,…) en fonction de votre tempérament et de votre mode de vie.

Le choix du chien

Actuellement, tous les refuges ont des sites qui vous permettent de regarder tranquillement chez vous les chiens à l’adoption. Ceci vous permet d’avoir un peu plus de distance émotionnelle et de ne pas vous laisser attendrir trop facilement. Obligez-vous à visiter plusieurs sites et à bien lire les différents descriptifs, tout en gardant à l’esprit que ces derniers sont subjectifs et ne reflètent pas nécessairement la réalité. Téléphonez pour obtenir le plus de renseignements possibles avant la visite sur place. Si possible, allez voir le chien plusieurs fois et demandez à le promener. Observez son attitude vis-à-vis de ses congénères (jouette, sociable, brusque, craintif, menaçant,…). S’il est seul dans un chenil, renseignez-vous sur sa capacité à s'entendre avec ses congénères, avec des enfants, des chats,… en fonction de l’environnement que vous aller lui proposer. Dans ce cas aussi, gardez à l’esprit que les réponses données ne sont pas toujours exactes et que le comportement d’un chien dans un chenil est parfois très différent de celui qu'il développera dans un milieu familial. Faites vous guider par une personne compétente, neutre et objective qui pourra vous aider à faire le bon choix.

Les avantages de l’adoption

L'adoption procure le sentiment d’avoir fait une bonne action en sauvant un chien de l’euthanasie ou d’un sort peu enviable. Le chien est généralement adulte et son tempérament est observable. Il est généralement propre et on évite ainsi les phases parfois difficiles de l’apprentissage de la propreté ainsi que les mordillements intempestifs. En fonction de l’âge et du type de chien, un chien adulte est souvent moins fougueux et plus calme qu’un chiot. Un chien est capable d’apprendre à tout âge et il a une grande capacité d’adaptation. C'est souvent le compagnon idéal pour une personne plus âgée qui n'a plus l'énergie de gérer la fougue d’un chiot.

Les inconvénients de l’adoption

En fonction de son tempérament et de son vécu, le chien a besoin d’un temps d’adaptation plus ou moins long. Si le chien a été maltraité, il faudra parfois beaucoup de temps pour rétablir la confiance dans l’être humain. S’il a reçu un dressage inadapté qui l’a rendu craintif ou agressif, il lui faudra aussi du temps pour retrouver un équilibre. Un chien adulte est moins malléable qu’un chiot mais dans les cas, il faudra du temps pour l’éduquer et les premiers mois peuvent être difficiles. En achetant un chiot, l'acheteur entretient le circuit des animaleries et des élevages industriels de chiots. En adoptant, il entretiendra involontairement le circuit des abandons et de l’euthanasie massive.

Où trouver un chien à adopter?

Pour choisir votre chien, vous pouvez bien sûr aller visiter le refuge le plus proche. Les sites ou pages Facebook dédies à l’adoption sont très nombreux. Il y a des sites spécialisés dans certains types de chiens tels que S.O.S bulldogs, S.O.S border collie, ressue galgos, S.O.S terre neuve, S.O.S chiens de chasse, doguesecours etc. L’avantage de passer par une association qui cherche une nouvelle famille d'accueil pour l'animal est qu'elle dispose d'informations concernant le caractère, le parcours du chien. Sur des sites comme chien-chat.be ou chiens-admis.be, ce sont parfois les propriétaires qui mettent directement une annonce. Du coup vous avez plus de chance d’en savoir un peu plus sur son passé. Lorsque le propriétaire vous questionne sur les futures conditions du vie du chien, vous pouvez en déduire qu’il ne cherche pas à se débarasser au plus vite de son chien. Demandez également le carnet de vaccination du chien et intéressez-vous aux coordonnées du vétérinaire attitré. Ceci vous permettra d’en savoir un peu plus sur son état de santé. Le chien doit être donné sans frais car il peut s’agir d’un chien volé que l’on essaie de vous vendre. Soyez très vigilant sur les sites de seconde main. Malheureusement le commerce des chiens est très lucratif.

Sur les sites de certains clubs de race il est aussi possible de trouver des chiens à replacer. Chez certains vétérinaires, dans les animaleries de type Tom & Co et Maxi Zoo, des annonces sont également affichées.

L’arrivée du chien

Un changement de cellule familiale est souvent perturbant pour le chien. Il a besoin d'un temps d’adaptation. Il n'est pas conseillé de commencer d'emblée à le dresser ou l’éduquer. Les fleurs de Bach sont très utiles pour l’aider à s’adapter plus facilement à sa nouvelle situation. Les 3 - 4 premières semaines se passent souvent très bien. C’est le temps de la période d’observation. Ensuite, il est assez fréquent d'observer les premiers signes révèlateurs de la cause éventuelle de l’abandon. Ne couvez pas le chien sous prétexte qu’il a été malheureux ou maltraité. Vous risquez de payer cher cet excès de sollicitude. Pour que l’adoption se passe au mieux, consultez un professionnel en comportement canin utilisant des méthodes respectueuses afin de partir du bon pied et de mieux comprendre et vous entendre avec votre nouveau compagnon.