Premiers conseils

  • Anticiper

L’anticipation permet de prévenir et d’éviter les comportements indésirables. Quand le chiot arrive chez vous, il n’a pas encore pris de mauvaises habitudes. Si l’on veut éviter qu’adulte, il ne devienne un chien qui saute, il faut, dès le début, ne le caresser que s’il a les 4 pattes au sol. Faute de quoi, votre bébé labrador deviendra rapidement un labressort.

  • Observation

Savoir observer et comprendre le langage corporel du chien vous permet d’éviter les situations conflictuelles ou difficiles à gérer par vous ou par lui. Apprendre à distinguer les signes de tension et de stress, les signes d’apaisement et d’évitement. Un chien qui baisse les yeux et détourne la tête n’est, en aucun cas, un chien coupable !

  • Vous êtes sa sécurité

Votre chien doit toujours se sentir en sécurité lorsqu’il est près de vous. Venir près de vous ne doit, en aucun cas, être une source de stress pour lui. Ne l’appelez jamais pour le punir.

  • Apprenez-lui progressivement et par étape

Beaucoup de personnes souhaitent que leur chien comprenne l’exercice après seulement 2 ou 3 répétitions. Chaque étape doit pourtant être apprise en modifiant progressivement la durée, la distance, le contexte, le lieu, etc. Mettez systématiquement toutes les chances de votre coté afin que votre chien puisse réussir l’exercice ou le comportement désiré. Combien de fois avez-vous demandé à votre ado de dire « merci », « au revoir » ou de ranger ses affaires? Votre chien a la capacité intellectuelle d’un enfant de 3 ans. A moins que vous ne pensiez qu’il est plus intelligent que votre enfant.

  • La colère est mauvaise conseillère

Ne vous fâchez jamais lorsque votre chien ne réussit pas un exercice. Posez–vous plutôt la question du pourquoi il n’a pas réussi. L’exercice est-il trop difficile? L’endroit trop bruyant? Trop peuplé? Le chien est-il perturbé par la proximité d’un autre chien? A- t-il fait ses besoins? Connait-il déjà l’exercice?

  • Communiquez toujours votre approbation

Nommez et félicitez tout ce que votre chien fait de bien. Même les toutes petites choses que vous trouvez naturelles (être assis, rester tranquille pendant que vous bavardez avec le voisin, etc.). Plus vous le féliciterez pour ses comportements positifs, plus il aura tendance à les reproduire car ils deviendront plus gratifiants. Les félicitations peuvent être uniquement verbales ou suivies d’une caresse (pour autant que la caresse ne crée pas d’excitation) ou encore associées à une friandise (ponctuelle ou régulière).

  • Oubliez la punition comme moyen d’éducation efficace

La punition engendre beaucoup d’effets indésirables. Si, sur l’instant, elle peut faire cesser le comportement indésirable, elle n’est, en aucun cas, efficace sur le long terme. De plus, elle engendre souvent des effets pernicieux tels que: perte de confiance, démotivation, inhibition, agressivité, crainte, anxiété, automutilation,…

  • Remplacer le NON par Bravo

La première chose que le chiot apprend souvent c’est NON, non… non… . Il serait tellement plus facile de lui dire « Bravo, tu es couché dans ton panier », « Bravo, tu marches à coté de moi », « Bravo, tu viens me voir », « Bravo, tu as les pattes au sol »,….

  • Attrape moi si tu peux

Ne courez jamais derrière votre chien pour reprendre un objet volé. Vous risquez de rapidement tomber dans un piège car c’est le jeu préféré des chiens. Si courir après un chiot peut faire rire, il n'en est plus de même avec un chien adulte.

  • Regarde-moi

A l’instar des enfants, le chien aime recevoir de l’attention (positive mais parfois aussi négative). Si vous ne lui donnez pas suffisamment d’attention positive, il risque d’attirer votre attention en faisant des bêtises. Ignorez les bêtises et les mauvais comportements de votre chien. Si ce n’est pas possible, détournez discrètement son attention de ce qu’il est en train de faire.

  • Eviter les mots inutiles

Autant l’être humain communique principalement par la parole, autant le chien a des difficultés à bien comprendre les mots et encore plus leurs synonymes. L’utilisation de la négation dans la phrase n’est pas facilement compréhensible pour lui ( pas sauter, pas toucher, pas bouger, mange pas ça, arrête de tirer…). Prenez l’habitude de trouver des mots spécifiques à chaque situation. Apprenez à utiliser des mots simples et compréhensibles.

  • Communication corporelle

Le chien comprend bien mieux le langage corporel que le langage verbal. Prenez l’habitude d’accompagner vos demandes d'un geste ou d’un langage corporel clair. Votre chien vous comprendra mieux.

  • Soyez cohérents

Ne prenez pas votre chiot à vos côtés dans le fauteuil si, une fois adulte, il ne peut plus s’y installer. Ne souriez pas lorsqu’il vous a volé une pantoufle, il le prendra pour une approbation.

  • Déterminez ce que vous souhaitez lui apprendre plutôt que ce que vous voudriez lui désapprendre.

Remplacez un comportement indésirable par un nouveau, plus intéressant pour vous et...pour lui.

  • Patience et persévérance vous assureront une relation unique basée sur la confiance et la complicité.

Vous avez besoin d'aide pour la mise en place de ces conseils?

Inscrivez vous à notre prochaine séance découverte gratuite  et/ou participez à notre prochaine session: