Le chien et la voiture

Si, pour certains, il va de soi d’emmener son chien partout en voiture, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Tous les chiens ne s’y sentent pas forcément dans leur élément. Les chiens plus sensibles et, en particulier, les chiots, peuvent être malades, saliver ou vomir systématiquement pendant les trajets. Les déplacements peuvent également se compliquer lorsque les premières expériences sont liées à la séparation du "nid" ou à des visites chez le vétérinaire pour des vaccins ou à cause de problèmes de santé. Lorsque le chien associe la voiture avec une visite chez le vétérinaire (avec piqûres ou manipulations désagréables), il risque rapidement de refuser de monter dans la voiture voire même d’approcher le véhicule. Beaucoup d’entre nous préfèrent dès lors renoncer à emmener leur chien avec eux surtout s'il s'agit d'un grand gabarit. Moins de stress et d’embarras pour tout le monde ! Généralement, dans pareil scénario, le chien finit par rester seul à la maison et participe dès lors moins activement à la vie de la famille.

Chez Canischola, nous pensons que la voiture doit devenir "la maison mobile " du chien c'est-à-dire un lieu où il s’y sent bien et où il y entre et reste avec plaisir. L’avantage de la formule est de pouvoir emmener son chien partout avec soi. Pas question cependant de laisser son chien dans la voiture lorsqu’, en été, la température est y trop élevée.            

Les avantages de la « maison mobile » sont nombreux:

  • Meilleure socialisation du chiot ou du jeune chien qui se familiarise naturellement à différents environnements et gagne progressivement en assurance.
  • Découvertes : nouveaux lieux de balade pour vous et nouvelles odeurs pour votre chien.
  • Gain de temps: combiner déplacements (course, navettes scolaires, etc.) et promenades.
    Intégration du chien dans la dynamique familiale.

Votre chien ne se sent pas à l'aise en voiture ? Des produits naturels (homéopathie ou fleurs de Bach) peuvent y remédier. Vous pouvez également consulter votre vétérinaire qui pourra prescrire des médicaments contre le mal des transports ou contre la peur ou l'anxiété vis-à-vis de la voiture. Ces traitements doivent absolument être accompagnés d'une thérapie comportementale. En fonction de la gravité des symptômes, 1 à 3 séances suffisent à aider votre chien à reprendre confiance et plaisir lors de ses déplacements en voiture.